Sinkane : la playlist commentée

Sinkane : la playlist commentée

Après la sortie de son nouvel album sur le label City Slang, Sinkane a concocté une playlist spécialement pour ANANA SOUND.

Sinkane c’est d’abord un mec, le multi-instrumentiste et producteur Ahmed Gallab. En groupe, il est accompagné de Ish Montgomery à la basse, Jason Trammell à la batterie, Jonny Lam à la guitare et maintenant rejoint par Amanda Khiri au chant et Elenna Canlas au clavier et choeur. Après 2 albums, dont le premier « Mars » en 2012 qui hante encore mes écoutes et mes soirées, Sinkane nous a révélé fin 2016 un premier extrait  » U’Huh  » du nouvel album:

Après ce premier titre annonçant le retour d’un Sinkane en mode « Mars », voilà qu’en janvier 2017 le soudanais d’origine nous balance la petite bombe « Telephone »:

Bingo ! Voilà le Sinkane que je voulais entendre à la fois du « Mars » mais aussi du « Mean Love » (2ème album) ! Me voilà donc depuis janvier à environ 254 écoutes de ce titre qui est devenu pour moi le nouveau et vrai Sinkane que j’attendais. À la fois, génial dans ses inspirations africaines et savant magicien sachant créant le parfait mélange entre afrobeat, soul/funk et pop.

Enregistré chez Sonic Ranch Studios à El Paso, au Texas, et produit une fois de plus par lui-même avec l’aide d’un collaborateur de longue date Greg Lofaro, le troisième album « Life & Livin It » de Sinkane s’appuie sur les meilleurs éléments des précédents albums de Sinkane, tout en gardant ces envolées à la limite du shamanique sur certains rythmes. Fidèle à son nom, « Life & Livin » It est un album sur toutes sortes d’expériences qui appelle à vivre !

 

Cerise sur le baba au rhum, Sinkane a concocté exclusivement pour ANANA SOUND une playlist commentée:

1. Paul Simon – Graceland : « J’adore l’arrangement de cette chanson. La façon dont les accords fonctionnent avec les voix différemment entre le premier et le deuxième vers, comment le chant en chœur est arrangé différemment à chaque fois et à quel point tout cela semble être simple lorsque vous vous asseyez et écoutez. La mélodie de la chanson aide à accentuer le sentiment sincère et sentimental des paroles. J’ai été inspiré à faire une chose similaire avec ma chanson « Favorite Song ». »
2. Radiohead – Where I End and You Begin : « Radiohead sont des maîtres de la tromperie. Leurs chansons sont si bizarres, mais vous ne le sauriez pas vraiment, à moins que vous ne vous soyez assis et écoutez les chansons profondément. Les sons bancales de Jonny Greenwood se courbent et se tordent dans cette chanson et créent presque un autre chemin que vous pouvez prendre pour écouter la chanson. Ou alors vous pouvez suivre la voix de Thom Yorke et finir en 2 endroits différents en fin de compte. Il y a tellement de petites nuances dans cette chanson qui contribuent à la rendre aussi spéciale et fraîche à chaque écoute. »
3. Rob – Loose Up Yourself : « L’énergie de cette chanson, c’est dément. C’est tellement funky ! Et ça donne un gros son sans être lourd. Vous ressentez presque que vous êtes dans la salle avec le groupe lorsque vous écoutez cette chanson. »
4. Helado Negro – Junes : « Cette chanson a la plus vicieuse ligne de basse que j’ai entendue depuis longtemps. Roberto sait comment faire un beat très subtile. C’est une ambiance qui n’existe nulle part ailleurs dans la musique. Comment il peut créer un groove si solide mais aussi incroyablement tranquille m’inspire à chaque moment. »
5. Nina Simone – Do I Move You : « J’ai repris cette chanson avec mes amis du groupe Amanda il y a quelques mois. J’étais attiré par la chanson parce que je sentais que je pouvais vraiment creuser dans les paroles et évoquer une émotion en moi que je voulais toujours sortir. C’était tellement cathartique et ça m’a donné un plus grand respect à Nina Simone. C’est une bête ! »
6. Grateful Dead – Scarlet Begonias : « Cette chanson est juste amusante. Totalement étrange et funky. Très bizarre mais en même une fête. Cela me fait sourire tout le temps. La section de fin vient de nulle part et me fait sentir comme si j’étais sur la plage avec mes amis dansant autour d’un feu, nus et totalement expulsé de mon rocker sous ecstasy. »
7. Funkadelic – How Do Yeaw View You? : « Des paroles étonnantes. Super groove lourd. C’est ça. Funkadelic savent mettre en lumière quelques questions existentiels sérieuses. »
8. Bob Marley – Satisfy My Soul : « L’arrangement de cette chanson est fou. Je ne pense pas qu’une seule partie se répète dans les 2 premières minutes de la chanson. C’est comme un courant de conscience. Mais ce qui est fou c’est que cela semble si naturel. J’aspire à écrire une chanson comme celle-ci un jour. »
9. Fleetwood Mac – Station Man : « Quand j’ai entendu cette chanson pour la première fois, j’ai senti que j’avais trouvais le son à quoi je voulais que Sinkane ressemble. C’est un mélange parfait de tant de mes sons et de grooves. La mélodie est si belle et le rythme de la chanson est également parfait. Je ne savais pas que Fleetwood Mac pourrait être si funky. Wouha ! »
10. Tom Waits – Make It Rain : « Plus je vieillis, plus je suis attiré par Tom Waits. Son travail d’avant résonne tellement en moi. Comment il manipule le blues et crée un son unique qui m’inspire tellement. Cette chanson, en particulier, est intéressante pour moi. Son jeu de mots est tellement génial. Il donne à la chanson une touche moderne au milieu de l’instrumentation classique. L’espace qui existe dans la chanson est également incroyable. Vous pourriez probablement en faire une chanson, aussi. »

L’album » Life & Livin  » de Sinkane est disponible sur le label City Slang (commander ici).

 

Fai Baba : la playlist

Fai Baba : la playlist

Après un album sorti fin décembre sur le label Casbah Records, les suisses de Fai Baba ont concocté une playlist spécialement pour ANANA SOUND.

Le groupe zurichois Fai Baba, construit autour de Fabian Sigmund, appartient à cette nouvelle génération qui ne s’embarrasse pas des codes musicaux. Fai Baba prend sa source en Suisse centrale, quelque part entre le Lac des Quatre-Cantons et les grands mythes, laissant libre-court aux sentiments grandioses depuis 2010 avec une voix qui flotte telle un spectre au-dessus de compositions dégingandées. Dans la lignée de Jeff Buckley, Sufjan Stevens, Kevin Morby, la voix de Fabian Sigmund fait partie de celles qui mettent le curseur très haut sur l’échelle du frisson.

Fai Baba, c’est aussi Domi Chansorn, batteur, sensibilisé aux percussions dès l’âge de 2 ans dans la cuisine de sa mère. De la batterie de cuisine à à la musique, il n’y a qu’un pas. Multi- instrumentiste de génie, il n’a de cesse d’expérimenter des nouvelles dimensions sonores.

Co-prod entre le label français Casbah Records et le label suisse A Tree in a Field Records, Sad & Horny, 5ème album de Fai Baba prêche le blues aux côtés de synthés planants et de percussions volatiles : le mariage de l’aérien et des écorchures offrant une force étrange qui captive toujours le public, que l’audience soit composée de 15 badauds dans un bar pourri ou de 300 hipsters dans un club rutilant en première partie d’un artiste international.

 

Fai Baba c’est une psyché love pop teintée de blues et ses concerts se rapproche de plus en plus d’une furie psychédélique et hypnotique comme en atteste cette dinguerie de session live KEXP aux Transmusicales de Rennes:

 

Cerise sur le baba au rhum, Jons a concocté exclusivement pour ANANA SOUND une playlist:

Le nouvel album « Sad & Horny » de Fai Baba est disponible sur le label Casbah Records (commander ici).

 

Jons : la playlist

Jons : la playlist

À l’occasion de la sortie de leur deuxième album « At Work On Several Things » sur le label Field Mates Records, les canadiens de Jons ont concocté une playlist spécialement pour ANANA SOUND.

Le groupe canadien Jons sortira son deuxième album « At Work On Several Things » pour la première fois en vinyle le 17 mars prochain sur le label Field Mates Records. Après Jimmy Whispers et Yuko Yuko, ce sera donc au tour des « Mac DeMarciens » Jons de réaliser une sortie avec le label français.

Oui, l’influence de Mac Demarco est indéniable, comme dans le titre « Trips Ads »:

 

Mais Jons va au-delà de cette influence, absolument pas pour me déplaire, ce qui n’en fait pas un pastiche comme on peut en avoir de plus en plus. Non, les canadiens explorent les contrées du psyché en même temps que celles du chill. Enregistré sur deux ans chez les membres respectifs du groupe, ce nouvel album capture une énergie et un son plus live que son prédécesseur, explore une sphère plus psyché et pop, des territoires plus mélodieux. L’enjeu était de trouver un équilibre entre la dynamique live et un enregistrement en condition « home recording ».

Un petit bijou à consommer sans modération, galette sur la platine et vous dans le canap’.

 

Cerise sur le baba au rhum, Jons a concocté exclusivement pour ANANA SOUND une playlist:

Le nouvel album « At Work On Several Things » de Jons sortira le 17 mars sur le label Field Mates Records (pré-commander ici).

 

Brace ! Brace ! : la playlist

Brace ! Brace ! : la playlist

À l’occasion de la sortie de leur nouvel EP « Controlled Weirdness » sur les labels Howlin Banana Records et Teenage Hate Records, Brace ! Brace ! a concocté une playlist spécialement pour ANANA SOUND.

« Brace ! Brace ! » Cette consigne, les grands voyageurs ne la connaissent que trop bien : elle est celle qui, en cas d’atterrissage forcé, enjoint les passagers d’un aéronef à se mettre dans une position de sécurité censée les préserver d’un traumatisme crânien plus ou moins fatal. Ironie du sort, le duo du même nom a bien failli lui-même exploser en vol, lorsqu’Antoine Magnien a préféré jouer les filles de l’air, au lendemain de l’enregistrement du deuxième EP de ce qui était alors un duo de garage-noise tout ce qu’il y a de plus spontané, fondé à Lyon en 2013 et propulsé par deux guitares et une boîte à rythmes.

Resté seul maître à bord, Thibault Picot (par ailleurs membre de Good Morning TV) a renfloué la chose, avec le concours du producteur Barth Bouveret, déjà aux commandes de la précédente, Worries (appareillée par Freemount Records), et recruté au passage, à Paris, un nouvel équipage : Cyril Angleys à la guitare, Antoine Barbier à la basse et, cela ne s’invente pas, Simon Lapillonne du groupe Avions à la batterie.

Elle est aujourd’hui parée au décollage de papier peint, sous pavillon commun Teenage Hate Records (Décibelles, The Hi-Lites) / Howlin’ Banana Records (The Madcaps, Kaviar Special, Sapin…). Et pour cause : du garage fissuré par le fuzz où Ty Segall nourrit ses innombrables bébés (Slow) au psychédélisme décontracté à la mode de Mac Demarco (It’s Okay) voir même du Ariel Pink (Underground), le groupe y bâtit des ponts entre les points cardinaux de la musique électrique contemporaine.

Une sorte de garage pop avec de la guitare, des claviers de partout, des voix psychédéliques, qui se veut incohérente mais qui l’est totalement, (petit clin d’oeil au nom de l’EP). Enfin des grands mots pour dire que ces mecs là viennent de sortir un très cool EP et qu’on attend la suite avec beaucoup d’impatience!

Cerise sur le baba au rhum, Brace ! Brace ! a concocté exclusivement pour ANANA SOUND une playlist:

Le nouvel EP « Controlled Weirdness » de Brace ! Brace ! est maintenant disponible sur les labels Howlin Banana Records et Teenage Hate Records (commander ici).

Brace ! Brace ! en concerts à Nantes le 2 février, à Rennes le 3 février, à Saint-Malo le 4 février, à Lyon le 11 février, à Chambery le 16 février, à Bordeaux le 18 février et à Paris le 21 février et à Lille le 25 février.

Exit Someone : la playlist

Exit Someone : la playlist

À l’occasion de la sortie de leur premier EP « Dry Your Eyes » sur le label Atelier Ciseaux, Exit Someone a concocté une playlist spécialement pour ANANA SOUND.

Exit Someone c’est le duo formé par le couple June Moon (Forever) et Thom Gillies (Vesuvio Solo). Au programme des mélodies pop entêtantes, portées par la voix de June Moon et par la guitare « vesuvio solesque » de Thom Gillies, qui résonneront dans votre tête plusieurs jours d’affilée! Comme le titre « Sydney, The List Goes On », premier titre que le duo à partager:

 

Un duo poétique qui nous raconte l’amour. C’est mignon, c’est beau, allez-vous me dire. Oui ça l’est: une ôde à l’amour moderne. Mais c’est surtout un premier EP d’une pop rêveuse qui n’annonce évidemment que du bon pour la suite vu que Thom Gillies est dans ce projet!

 

Cerise sur le baba au rhum, Exit Someone a concocté exclusivement pour ANANA SOUND une playlist:

Le premier EP « Dry Your Eyes » d’Exit Someone est maintenant disponible sur le label Atelier Ciseaux (commander ici).

 

Thos Henley : la playlist

Thos Henley : la playlist

Après la sortie de son troisième album sur le label Pan European Recording, le classieu Thos Henley a concocté une playlist spécialement pour ANANA SOUND.

capture-decran-2017-01-11-a-17-56-33

 

Thos Henley a grandi dans le sud de l’Angleterre dans le petit village de Netley (Southampton) et il s’est passionné très tôt pour la musique et la littérature. C’est en lisant les œuvres des grands noms de la littérature de voyage comme Laurie Lee , Richard Halliburton , Lord Bryon, Lawrence Durell et spécialement Patrick Leigh Fermor qu’il commence à développer sa vision romantique de la vie et du troubadour, allant de village en village avec rien d’autre que sa guitare, comme l’incarnation ultime de cet idéal romantique.

Après avoir fait des études de cinéma dans la ville de Winchester, il décide de s’embarquer dans une aventure semblable à celles décrites dans les livres de son enfance. Il passera quelques mois sur la route en Europe, jouant dans la rue pour quiconque voudrait bien l’écouter, tout en écrivant de nombreux poèmes, nouvelles et chansons, avant de s’installer définitivement à Paris. En écoutant Thos Henley décrire d’une façon si riche ses aventures et mésaventures, chacune d’entre elles nous transporte à des endroits lointains qui nous semblent pourtant très familiers, comme si nous avions passé des mois sur la route avec lui.

En juin 2010 sortait l’EP vinyle « Golden Europe », enregistré avec l’aide de son compagnon de route et meilleur ami Georges Jephson. Cet EP lui permet ensuite d’enregistrer son premier album, au nom explicite « A Collection of Early Recordings », qui paraît enfin en avril 2011. S’en suit un deuxiéme album en 2013 « In Hearing Taste ». Et le voilà donc aujourd’hui de retour, 3 ans après, avec son nouvel album « Blonde on Basically Ginger » sorti en novembre dernier sur le label Pan European Recording:

Album qui respire la classe à l’anglaise, pure, sobre. Enfin, un album lumineux!

Cerise sur le baba au rhum, Thos Henley a concocté exclusivement pour ANANA SOUND une playlist commentée:

1. « Quand quelqu’un me demande par où commencer avec Fleetwood Mac je lui envoie cette vidéo. Brut et beau. Sa voix me tue à chaque fois. »
2.  » Je me souviens écouter cette chanson quand j’avais 4 ans ou quelque chose comme ça. Mon père était un gros fan d’Al Stewart et je pense que je l’ai dépassé que très récemment. Grand compositeur, grande chanson pour un grand album. »
3. « Ma playlist est pour un blog français alors je ne vais pas en dire plus. Vous savez combien c’est bon! Et quelle vidéo!
4. « C’est pourquoi j’aime Youtube. Pour des vidéos comme celle-ci. Juste Aretha et un piano. Cela me rappelle cette vidéo avec Stevie Wonder sur la batterie. C’est de mauvaise qualité, mais ça n’enlève rien à son talent. Je pourrais regarder cela pendant des heures. »
5. « J’ai entendu la version de Costello d’abord, mais c’est ça, c’est ce que la chanson devrait sonner. C’est une chanson tragique comme ce beaucoup de chansons de Wyatt ont été, comme un artiste solo comme avec Soft Machine. Wyatt est une véritable inspiration et je reviens à lui de plus en plus à mesure que je vieillis. »
6. « Merci Judah Warsky de m’avoir posé la question. Écrit par Randy Newman dans ses jours de compositeur inconnu. Mon conseil pour cette chanson est de l’écouter sur vinyle, FORT. Sexy et intelligent et toutes les choses à la fois. C’est une chanson qui vous fait fondre. »
7. « Joe Jackson est sous-estimé à mon avis. Le type avait un tel son unique. Il luttait pour les droits des homosexuels avec son piano. Et quel parolier !!!!! »
8. « C’est peut-être ma piste préférée de tous les temps d’Electric Light Orchestra . « Eldorado » (l’album dont elle provient) est souvent noté comme l’album avant qu’Electric Light Orchestra aient trouvé leur son. Mais allez, ils l’avaient déjà trouvé. J’aime cette chanson. J’aime la coupe afro de Lynne presque autant. »
9. « J’ai découvert Judee Sill quand j’avais quinze ans peut-être. Elle est ainsi devenue la bande son de ma puberté. Sa vie a été une tragédie et j’ai du mal à passer à travers cette chanson sans essuyer mes yeux. Vraiment magnifique. »
10. « Ce FÛT ma chanson préférée de Judah Warsky. C’est si délicat et pourtant vous le prenez en pleine face. Grand compositeur. Comme je l’ai dit, cette chanson était ma préférée de Judah Warsky mais récemment il m’a fait écouter une nouvelle chanson de son futur album qui défonce. Attendez d’écouter ça!!!! »

L’album « Blonde on Basically Ginger » de Thos Henley est maintenant disponible sur le label Pan European Recording (commander ici).

Thos Henley en concert (complet) le 19 janvier au Point Éphémère à Paris avec Flavien Berger pour les 10 ans de Pan European Recording.

 

Clara Clara : la playlist

Clara Clara : la playlist

Après la sortie de son troisième album (enfin!) sur le label Clapping Music, Clara Clara a concocté une playlist spécialement pour ANANA SOUND.

Six ans plus tard et après moult péripéties et projets parallèles (entre autres : Reveille pour François, Averse pour Charles), voilà qu’arrive enfin le troisième album intitulé « Bugarach », et avec lui pas mal de changements dans la formule.

Première nouveauté notable : Charles s’empare du micro (autrefois propriété exclusive de François) sur une bonne moitié des morceaux. Et en français s’il vous plaît. Il en a également composé la plupart, les arrangements définitifs portant toujours l’empreinte des trois membres du trio.

Deuxième changement qui saute aux oreilles dès la première écoute : là où Comfortable Problems sonnait frénétique de la première à la dernière mesure, album coup de poing de jeunes chiens fous enregistré pied au plancher tabassant l’auditeur sous une avalanche de notes, breaks et distorsions diverses pour le laisser exsangue à la sortie, Bugarach dévoile une facette plus calme et apaisée de Clara Clara. Plus d’espace et de respiration pour mieux mettre en valeur la finesse d’écriture et les qualités intrinsèques des chansons. Pour autant, on se gardera bien de parler d’ « album de la maturité », car la folie inventive du groupe éclate encore régulièrement au détour d’un break chelou, d’un changement de partie inattendu, d’une petite trouvaille sonique, d’envolées kitschs revendiquées ou de télescopages d’influences contradictoires voire conflictuelles (en vrac : Olivier Messiaen et Francis Bebey, Blonde Redhead et Céline Dion, Etienne Daho et Fugazi…).

Si l’on a souvent parlé « pop noise » pour qualifier la musique de Clara Clara, sur « Bugarach » c’est incontestablement la pop qui l’emporte. Mais la pop selon Clara Clara n’a rien d’une promenade de santé sur sentiers bien balisés et les sorties de route sont aussi nombreuses qu’imprévisibles..

Son prochain EP « Faeher’s Son Vol.2 » sera donc la suite logique du premier volume. Et vous voulez que je vous dise?! Vu l’artiste que c’est ce Francis Lung, et bien attendez-vous à quelque chose de grand! Moi, j’ai hâte.

Cerise sur le baba au rhum, Clara Clara en la personne de François Virot a concocté exclusivement pour ANANA SOUND une playlist:

L’album « Bugarach » de Clara Clara est disponible en vinyle et en cd (commander ici).

 

Vesuvio Solo : la playlist

Vesuvio Solo : la playlist

À l’occasion de la sortie de leur nouvel album « Don’t Leave Me in the Dark » sur le label Atelier Ciseaux, l’un de mes groupes chouchous Vesuvio Solo a concocté une playlist spécialement pour ANANA SOUND.

 

Formé par l’ex TOPS Thom Gillies et par Cameron MacLean, Vesuvio Solo est ce groupe montréalais qui avait sorti ce fabuleux album qu’est « Favor » en 2014:

 

Et donc revoilà les montréalais qui sortent un nouvel album « Don’t Leave Me in the Dark » qui a la lourde tâche de succéder à « Favor ».

Pour tout vous avouer, j’ai mis du temps à rentrer dans cette album. Certainement un peu déçu ou surpris par les nouveaux titres que proposent le groupe. Pas de tube léger comme sur le précédent. Et j’en suis même arrivé à me dire que Vesuvio Solo avait perdu son groove, marque de fabrique pour moi des montréalais. Mais quand je donne le grade de chouchous à un groupe ce n’est pas pour rien. Alors oui l’album je l’ai réécouté. Et bizarrement (ou heureusement) rien qu’à la deuxième écoute, une autre vision de ce nouvel album et de ses morceaux. « Euh, « Don’t Leave Me in the Dark » il est quand même très très cool ce titre! » (dialogue avec moi-même vous l’aurez compris ou je l’espère). Et les 8 autres morceaux qui révèlent bien d’autres choses qu’à la première écoute. Alors on va le réécouter parce que maintenant ça y’est j’en ai très envie!

Et à la deuxième écoute, découverte d’un autre titre: « Night Drive ». Alors on le réécoute avec encore plus d’envie et une certaine addiction qui commence à s’installer.

Et à la troisième écoute, twingo! (ou bingo je ne sais plus) Amour total pour le titre « Guardian ».

Et à la quatrième écoute… enfin vous avez compris dans quoi je me suis embarqué hein! Et bien oui en plein dans le mille! Je suis parti dans l’écoute frénétique (comme d’habitude) du nouvel album de Vesuvio Solo. Et ça fait maintenant deux semaines que l’album tourne entre 3 et 6 fois par jour au bureau (désolé les collègues).

Veuvio Solo est un grand groupe et le nouvel album des montréalais est juste de début d’une très longue route qu’ils sont en train de s’ouvrir eux-mêmes!

Cerise sur le baba au rhum, Vesuvio Solo a concocté exclusivement pour ANANA SOUND une playlist:

Le nouvel album « Don’t Leave Me in the Dark » de Vesuvio Solo est maintenant disponible sur le label Atelier Ciseaux (commander ici).

Vesuvio Solo en concerts:

10.10 Paris @ Supersonic w/Promise Keeper & Caandides (event >> bit.ly/2c9j8ta)

11.10 Lyon @ Sonic w/ Promise Keeper & Silver Louzy (event >> bit.ly/2cFse3c)

27.10 Lille @ Le Rouge w/ Promise Keeper

HOAN : la playlist

HOAN : la playlist

À l’occasion de la sortie de leur premier EP « Modern Phase », les montréalais de HOAN ont concocté une playlist spécialement pour ANANA SOUND.

Dans l’intimité du Poisson Noir, lieu collectif de création DIY Montréalais, HOAN se forme en 2015 avec la ferme intention d’explorer, sans aucune inhibition, ses envies soniques.
Les membres du quatuor, qui partagent un amour infini pour la noirceur du post-punk et la joie sublime de la pop, enregistrent rapidement leur premier EP, « Modern Phase ». Huit titres, entre dream-pop et post punk, qui flirtent sans cesse, sur le dancefloor de la new-wave, avec la mélancolie.

Après un premier single, « Inside Touch » tube élégant et contagieux, il est maintenant grand temps de se plonger dans leur premier EP, tout fraîchement sorti: un disque brillant par ses harmonies et lumineux!

 

Cerise sur le baba au rhum, HOAN a concocté exclusivement pour ANANA SOUND une playlist:

Son

La playlist de septembre 2016

Allez zou, la playlist de septembre pour se remettre dans le bain.

Retrouvez la playlist sur: Spotify | Deezer | Soundcloud | Soundsgood.